La Lettre N° 9

Publié le par Civitas Nostra

Edito

"Le présent du passé c'est la mémoire, le présent du présent c'est l'action, le présent du futur c'est l'attente"

Paul Ricoeur cité par Bernard Reichen au colloque du Havre

 

A une époque où la situation, notamment économique, est particulièrement difficile, trop d’arguments fondés sur des enjeux soi-disant prioritaires, tendent à reléguer la défense du patrimoine au second plan, comme en témoignent les inquiétudes exprimées dans vos bulletins et lors de la dernière Assemblée Générale.

L'efficacité des chartes, des outils de la protection, des plans d'urbanisme pose bien des interrogations. Rendez vous sur www.civitas-nostra.eu, over blog créé à l'aube de cette année 2010 avec le concours de Pierre Housieaux, Président de Paris Historique. En un clic, vous pourrez vous rendre sur le site des associations amies, découvrir leurs activités mais aussi les dérives urbanistiques qu'elles s'efforcent de combattre.

Des édifices prestigieux classés Monuments Historiques sont menacés de ruine faute d’entretien, ou de perte d'authenticité par un renouvellement inadapté de leur environnement. D'autres sont cédés, sous prétexte d'économie budgétaire, par les Collectivités locales à des investisseurs sans scrupule ...

Les Plans Locaux d'Urbanisme sont bien souvent relégués aux oubliettes quand des ensembles sociaux remarquables de l'après guerre sont menacés de destruction par des constructeurs irresponsables.

Des permis de démolir sont accordés alors que les projets suscitent consternation et contestation de la part des habitants et d'associations regroupant des gens sincères et désintéressés conscients de la valeur collective d'un patrimoine durable, plus ou moins ancien, témoin de notre histoire, de l'évolution des savoir faire et de notre société ...

 

En France et au delà de nos frontières, nombreux sont ceux qui se battent pour que les collectivités locales et les acteurs socio économiques prennent conscience des enjeux culturels, économiques et humains de la valorisation de cet héritage trop souvent malmené.

Pour confronter vos expériences à celle d'un petit pays meurtri qui fait face à une instabilité politique permanente, pour réfléchir aux conditions d'une pratique mémorielle innovante et concertée, pour découvrir d'autres horizons, d'autres initiatives, vous êtes invités à participer au voyage d'étude que Joseph Pharès, administrateur de la fédération, a proposé d'organiser au Liban.

A bientôt à Beyrouth.

 

Dany Jullien

 

SOMMAIRE

 Assemblée Générale de Civitas Nostra 2009.

  Rapport moral - Orientations .

  Visite du Collège des Bernardins

La poétique du béton : Auguste Perret

Rencontre Civitas Nostra du Havre

Echo des associations

Bibliographie - Agenda 


Voyage d'étude au LIBAN

25 septembre au 1er octobre 2010 

Comment un peuple fait face aux grandes ruptures que sont la guerre, la "crise"... ?

 

Joseph Pharès de Civitas Nostra Liban propose une découverte de ce petit pays riche de son histoire millénaire, de ses paysages, de sa diversité et surtout de ses Libanais accueillants, chaleureux, raffinés, ouverts et entreprenants ...

Leur témoignage qu'ils soient architecte, urbaniste, sociologue, investisseur, archéologue, historien, commerçant, artisan ... , qu'ils soient chrétien, maronite, sunnite, chiite, alaouite ... ne peut qu'être enrichissant pour tous. Après plus d'une décennie de guerre, la vie renaît au coeur du Beyrouth reconstruit ... 

 

 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

- dans les locaux de la délégation REMPART Île de France

Tout a été prévu par l'équipe de la délégation Île de France de REMPART, pour un accueil chaleureux des participants : Régis Neyret, Édouard Basset, Joseph Phares d'ICOMOS Beyrouth., Jean-Louis Taupin, Architecte en Chef des Monuments Historiques honoraire ...

Le Président, Paul-André Sement, après avoir exprimé ses regrets de ne pouvoir renouveler son mandat et remercié Dany Jullien d'avoir pris sa relève pour l'oranisation de cette journée et la préparation de l'Assemblée Générale, rappelle l'importance de cette réunion statutaire car, du devenir de Civitas Nostra, dépendent nos projets de publication et de site Internet.

 

Hommage à Paul Scherrer

Président fondateur du Comité Centre Presqu'île, et de l'UCIL (1963 à 2001), Président co fondateur du CARNACQ (Carrefour nationall des associations d'habitants et des comités de quartiers) en 1976, administrateur puis membre d'honneur de Civitas Nostra dont les colloques lui donnaient l'occasion d'exprimer ses idées avec pragmatisme et conviction, une grande figure lyonnaise qui a consacré toute sa vie à faire connaître et aimer les richesses diverses et évolutives de Lyon, et surtout, un apôtre de la démocratie locale, de la participation, de la concertation…, un ami dont nous regretterons tous la lucide sagesse.

 

Hommage à David Guichard

Président de Civitas Nostra de 1992-1998, architecte, il nous a quitté le 27 avril 2009.

Son mandat a été marqué par la réussite du colloque de Lyon de 1995 sur les activités économiques dans la ville - les quartiers anciens n'ont pas dit leur dernier mot.

L'idéalisme, les idées, les rêves de notre ami David ont marqué un tournant dans la réflexion de Civitas Nostra sur la vie urbaine, sur les problèmes créés par l'hyperspécialisation des quartiers, les problèmes de mixité, de lien social pour mieux vivre ensemble…


Avant d'ouvrir cette réunion statutaire et de présenter le rapport moral, Dany Jullien tient à rendre hommage à Paul Scherrer et David Guichard qui nous ont quittés récemment,

 

Le colloque du Havre du 9 novembre 2007 sur "Les nouveaux territoires du patrimoine": un bilan révélateur...

Autour d'intervenants de grande qualité, une quarantaine de participants dont seulement 7 représentants d'associations !

Certes, les colloques se sont multipliés notamment dans les régions où des réseaux associatifs départementaux et régionaux ont pris le relais des associations nationales. Et les associations doivent faire face au désengagement de l'État et au pouvoir accru des collectivités locales.

Après les visites du centre reconstruit et du quartier de l'Eure en pleine requalification, Régis Neyret et Francis Chassel, alors Inspecteur Général de l'Architecture et du Patrimoine, ouvraient la table ronde dont tous les débats ont été enregistrés par Alain Joubert.

Ces travaux ajoutés à ceux des colloques des dix dernières années (Troyes, Paris, Fribourg, Clermont-Ferrand et Sedan), permettent d'envisager une publication sur dix années de réflexion, d'échange d'expériences, de communications sur les quartiers anciens dans la vie urbaine et périurbaine.

Il convient de remercier particulièrement Martine Pastor, Présidente de l'association Patrimoine(s), pour son étroite et efficace collaboration à l'organisation du colloque, ainsi qu'Élisabeth Chauvin, animatrice du service Ville d'Art et d'Histoire de la ville du Havre.

 

Développer de nouveaux moyens d'échanges semble donc s'imposer

Notamment, la création d'un site internet permettrait d'ouvrir des liens avec les sites de tous nos partenaires et d'entretenir le rayonnement de Civitas Nostra qui dépasse nos frontières.

 

Les associations qui ont regretté de ne pouvoir participer à cette assemblée, ont exprimé leurs interrogations, leurs inquiétudes ...

 - Christine Lagarde, présidente de Renouveau du Vieux Dijon, constate que les atteintes au patrimoine dans les quartiers anciens ne manquent pas, et nous interpelle sur les projets de Civitas Nostra : quel lieu d'échanges d'idées ou d'expériences: revue, site internet ?

 

- Fontainebleau Patrimoine a lancé une pétition pour s'opposer à la construction d'un cinéma blockhaus sur le site du château classé MH

 

- Paris historique a déposé un référé en suspension au tribunal administratif contre la décision de Mme Albanel d'autoriser les travaux à l'hôtel Lambert.

 

- Le vote par le Parlement de la suppression de l'avis conforme des ABF dans les ZPPAUP interpelle de nombreuses associations.

- Jean-Pierre Charre, "Territoires et patrimoine", qui a pris en main l'association des Amis du Muséum d'Histoire naturelle de Grenoble, s'excuse de ne pas avoir pu assumer ses responsabilités dans Civitas Nostra.

Les comptes-rendus des réunions du "petit groupe parisien" qui a travaillé sur le plan de la publication l'interpellent.

Il nous soumet sa propre réflexion sur l'évolution de la situation actuelle.

Il propose une rencontre exploratoire avec la FNASSEM visant à créer un groupe de travail réunissant des associations qui s'intéressent aux questions de la ville et des territoires.

- Renaissance de la Ville Vieille de Nancy s'oriente vers l'animation de l'immeuble qu'elle possède Grande Rue, avec la présence permanente d'associations culturelles telles que "Le petit théâtre dans la ville", "l'Association de musique ancienne"... Son Président, Christian Viney continue à s'intéresser au patrimoine industriel (restauration d'un silo à grains en centre ville). Mais il propose de céder sa place d'administrateur.

 

Déjeuner et visite du Collège des Bernardins - 20 rue de Poissy Paris 5e

Ce chef d'oeuvre cistercien fondé en 1245 par un moine d'origine anglaise, Etienne de Lexington, abbé de Clairvaux, pour servir de lieu d'étude et de recherche au coeur de la pensée chrétienne, est devenu bien national à la révolution, prison, entrepôt, caserne de pompier...

Il menaçait ruine quand le Cardinal Lustiger décidait de sauver ce lieu d'exception en le destinant à nouveau à la recherche et au débat sur la question de l'homme dans la société d'aujourd'hui et de son avenir.

La restauration a été confiée à Hervé Baptiste, architecte en chef des monuments historiques et à l'architecte Jean-Michel Wilmotte.

Le grand comble médiéval, détruit au XIXe, a été restitué sous une charpente métallique. Il abrite deux auditoriums.

Le cellier qui avait été comblé a été dégagé après consolidation des structures par micro pieux.

La grande nef cistercienne accueille des expositions temporaires.

  

Rapport financier

 

La parole est donnée à Jacqueline Bergère, élue membre du Conseil d'administration puis trésorière lors de l'Assemblée Générale de 2007.

L’exercice au 31.12.2008 présente un excédent de 287,90 €.

La situation positive de trésorerie en fin d’exercice, se monte à 11574,64 €.

Pour mémoire, le 3 janvier 2006, après un déjeuner et une flânerie sympathique dans le Vieux Lyon avec Annie Neyret, "La grande dame du Vieux Lyon", notre ami Raymond Robert a remis le dossier trésorerie à Dany Jullien heureuse d'avoir trouver en Jacqueline Bergère, compétence et cordialité.

 

Débat et orientations

 

Régis Neyret fait un petit rappel historique sur la fédération :

la décision de créer une fédération remonte à 1963, date du 1er colloque des Cités et quartiers anciens. Civitas Nostra international sera créée à Fribourg l'année suivante, sans structure juridique.

Civitas Nostra France sera dotée en 1975 de statuts juridiques afin de pouvoir percevoir une subvention du Ministère de l'Équipement, dont il reste encore une somme de 11 000€ ...

Aujourd’hui, l'action ne se situe plus à un niveau national mais à un niveau régional où d'autres associations ont pris le relais de Civitas Nostra…

 

Mais Dany Jullien attire l'attention sur le fait que dès sa création, la fédération a encouragé les échanges d’expériences en dehors de l’hexagone. Or, Pierre Housieaux n’a pas manqué de nous le rappeler récemment, les associations de nombreux pays d’Europe centrale sont dans l'attente de dialogue et d'échange d'expériences. Pierre propose même une révision des statuts visant un élargissement de Civitas France à Civitas Europe...

 

De l'avis général, il n'est pas possible de laisser s'éteindre le beau nom de Civitas Nostra - que l'on doit à notre ami Gérard Bourgarel de Pro Fribourg -, ni sa devise « les hommes passent avant les pierres », qui a guidé les actions menées depuis plus de 40 ans . Or personne ne s'est présenté pour la Présidence.

Dany Jullien, bien que ne souhaitant se consacrer qu'au projet de publication et à la communication, est désignée pour prendre à nouveau en main la fédération.

 

Dany Jullien est élue Présidente.

Jean-Louis Taupin, ACMH honoraire, est élu administrateur

 

La situation financière permet d'envisager le financement des projets de publication et de création d'un site internet.

Deux pistes sont évoquées pour ce site :

soit l'hébergement sur le site de l'association Patrimoine(s) selon la proposition de Martine Pastor et Paul-André Sement.

soit un site propre avec l'aide de Pierre Housieaux et dont la mise en œuvre pourrait être confiée à un jeune.

Enfin Joseph Phares propose d'accueillir les membres à Beyrouth pour un voyage d'étude au Liban.

 

Bureau et Conseil d'Administration 2009-2010

Présidente                Dany Jullien

Trésorière                Jacqueline Bergère

Secrétaire                 Marie-France Brault

Secrétaire Adjoint    Jean-Pierre Charre 

 

Membres honoraires, Présidents d'honneur

Gérard BOURGAREL, Sre Général de Pro-Fribourg, Régis NEYRET, Président fondateur de Patrimoine Rhônalpin, Edouard BASSET, Président fondateur Civitas Nostra France, Paul SCHERRER †, Président fondateur de Centre Presqu'Ile Lyon

 

Membres élus ou réélus (assemblée générale du 16 septembre 2009)

Jacqueline BERGÈRE, Seine et Marne, Alain BOURDIN, sociologue - IFU Paris,, Marie-France BRAULT, Habitat et Humanisme Paris, Jean-Pierre CHARRE, Territoire et Patrimoine Grenoble, Dominique DANTEC, animatrice de patrimoine Rennes, Pierre HOUSIEAUX, Paris Historique, Dany JULLIEN, Sauvegarde et Avenir de Troyes, Colette LOYET, Paris, Joseph PHARES, Icomos Liban, Louis PRIEUR, architecte, Martine RIBIÈRE, avocate – Nice, Paul André SEMENT, Amis des Monuments Rouennais, Jean-Louis TAUPIN, Architecte en Chef des Monuments Historiques honoraire, Pascal TEXIER, Professeur à l'Université de Limoges.

LA POÉTIQUE DU BÉTON : Auguste Perret (1874 -1954)

 La construction en béton armé introduite à Paris en 1901 par François Hennebique, a été longtemps décriée. L'exposition organisée en 2002 à Paris par l'Institut Français d'Urbanisme sous le titre "La poétique du béton" était consacrée à Auguste Perret, l'un des premiers utilisateurs du béton.

Pour cet architecte novateur, le béton représentait un véritable langage poétique que la lumière de la côte normande met en valeur dans la ville reconstruite du Havre.

 

Auguste Perret naît en 1874, à Bruxelles où son père tailleur de pierre communard s'est exilé après avoir participé à la Commune de Paris.

Après avoir fait ses études à l'École des Beaux Arts de Paris, dans l'atelier de Julien Guadet, il s'initie aux techniques de construction dans l'entreprise familiale. En 1903, il construit l'immeuble parisien du siège de l'entreprise Perret & fils, à laquelle s'associeront, 2 ans plus tard, ses 2 frères, Gustave et Claude.

Avec cet immeuble de la rue Franklin, il fait la démonstration des possibilités techniques, distributives, décoratives de ce nouveau matériau, le béton.

"Le béton est plus beau que la pierre. Je le travaille, je le cisèle ... j'en fais une matière qui dépasse en beauté les revêtements les plus précieux."

Il applique au béton des formes et des proportions empruntées à l'art grec et

au classicisme français, ainsi que des textures et des surfaces très sophistiquées.

Au Havre, il a utilisé les galets et les tas de briques subsistant des destructions de la guerre pour teinter les panneaux de remplissage des murs.

Ses réalisations ont été longtemps incomprises et diffamées, notamment par les habitants du Havre. Mais tout évolue...

En juillet 2005, l'UNESCO a inscrit la ville reconstruite du Havre au Patrimoine Mondial de l'Humanité.  Aujourd'hui, les associations se mobilisent contre la démolition des ateliers de la Marine Nationale.

www.archi.fr/docomomo-fr/dossier-marine-nationale

 

Principales réalisations d'Auguste Perret

 

1903 Immeuble au 25 bis, rue Franklin à Paris, premier bâtiment à l'armature intégralement en béton armé.

 

1906 Garage de la Société Ponthieu-Automobiles de Paris. (démoli)

 

1908 Cathédrale d'Oran

 

1911-1913 Théâtre des Champs-Élysées, classé monument historique, une architecture qui intègre parfaitement les sculptures de Bourdelle.

 

1922-1923 Église Notre-Dame du Raincy, au Raincy, près de Paris.

 

1924-1925 Tour d'orientation de Grenoble

 

1925 Chapelle Saint-Thérèse de Montmagny (Val-d'Oise)

 

1928-1930 Immeuble au 51-55 rue Raynouard à Paris

 

1928-1931 Siège et ateliers de la Marine Nationale. (démolis)

 

1930 Chapelle de l'Immaculée-Conception à Arcueil.

 

1930 :Immeuble rue Nungesser et Coli.

 

1932 Arsenal du port de Toulon

 

1936 :Le mobilier national, Paris

 

1936-1938 Musée des travaux publics (aujourd'hui Conseil économique et social), aussi appelé Palais d'Iéna, place d'Iéna, Paris 16e.

          Son superbe escalier intérieur est une véritable prouesse technique.

 

1939-1943 Usine Dodane à Besançon.

 


1945- 1964 Centre-ville reconstruit du Havre, inscrit au patrimoine mondial de l'humanité en 2005. L'église St Joseph et l'hôtel de ville ont été achevés en 1957, après sa mort.

 

          Nouveaux ateliers à l'École normale supérieure des Beaux-Arts à Paris,

 

          Reconstruction de la place Alphonse-Fiquet et de la gare à Amiens (1948-54). Une tour de 104 m porte son nom.


Les nouveaux territoires du patrimoine

Rencontre CIVITAS NOSTRA - Le Havre - 9 novembre 2007

 

Une journée organisée par la fédération avec le concours de l'association Patrimoine(s) et du service Ville d'Art et d'Histoire de la ville du Havre.

Suite aux deux grandes ruptures que sont, par rapport au patrimoine, la guerre puis les mutations industrielles, Le Havre a osé jouer la carte de la modernité.

En opposition avec la rigueur et le rythme des façades colorées de la ville reconstruite de Perret et de ces élèves, des réalisations innovantes associées à de grands noms de l'architecture du XXe ont enrichi la ville : le Musée Malraux 1961 de Lagneau, Audigier et Prouvé , la passerelle de G.uillaume Gillet 1969, le centre culturel dit le Volcan d’Oscar Niemeyer 1982, et au fond du bassin Vauban, la CCI de René Dottelonde joue le reflet et la transparence.

Aujourd'hui, «le projet de Centre de la mer et du développement durable, baptisé Odyssée 21, confié à Jean Nouvel, trouve son fondement dans une dynamique urbaine de développement économique, social et culturel de la ville visant à étendre le centre vers les quartiers Sud ».

La visite de ces territoires du patrimoine consacrés par l'inscription au Patrimoine mondial de la ville reconstruite et des bassins, a laissé les participants plutôt dubitatifs comme en témoigne la vivacité des débats qui ont suivi les interventions de la table ronde.

 

« Cette vison unitaire de la ville de Perret, qui rejoint celle des modernes, ne s'oppose t-elle pas à la réalité de la ville » qui se construit dans la durée ? relève André Vaxelaire, professeur à l'Ecole d'architecture de Nancy.

Le centre reconstruit de Perret, "c'est beau, c'est agréable, mais cela manque de vie ... reconnaît Anne Marie Donnet, Directeur de l'Agence d'Urbanisme du Havre. Mais Perret a permis une nouvelle vision de la ville du Havre par ses habitants ...

Dans le quartier de l'Eure, le coeur des dockers est très important. Tous les bâtiments listés par l'Inventaire ont été conservés.... Mais pour quels nouveaux habitants la valorisation du quartier et de son patrimoine ? La question reste ouverte.

Pour Bernard Reichen, architecte urbaniste, chargé du programme de reconversion des docks Vauban, le classement au patrimoine mondial de la ville de Perret et des Bassins est quelque chose d'extraordinaire pour la ville, mais aussi pour le patrimoine en général parce que cela valorise le continuum historique.

 

Les docks Vauban

« Le projet des docks Vauban, j'ai appelé cela, un dock de mer devient un dock de terre. Ce dock qui a tout un imaginaire du large, tout d'un coup, se retrouve placé physiquement dans la ville... la vision du large, ce n'est plus le commerce maritime, c'est la transat Jacques Favre »…

 

La table ronde animée par Régis Neyret,

s'est déroulée dans un ancien dock affecté au COREVA (Complexe de recherche et valorisation - Université du Havre), un dock qui n'a conservé que sa volumétrie.

Pour Francis Chassel, Inspecteur Général de l'Architecture et du Patrimoine, qui a ouvert la table ronde, la nouvelle frontière du patrimoine, c'est l'habitat social de masse. Cet habitat d'après 45, pour lequel tout n'est sans doute pas à conserver, qui peut muter, dont certaines parties peuvent être détruites, relève d'un regard patrimonial mais quel type de protection ?

Après la présentation par Patrice Pusateri, architecte des Bâtiments de France, d'exemples remarquables de reconversion du patrimoine industriel et portuaire rouennais, Pierre Vionnet, alors Directeur du GPV de Rouen, est revenu sur la question de la valorisation des grands ensembles sociaux et a rappelé le rôle d'un outil de protection sous utilisé, le plan local d'urbanisme.

 

Les quartiers Sud (800 ha)

Ces quartiers préexistaient à la création du Havre en 1517, précise Claire Etienne, Conservateur de l'Inventaire Régional Haute Normandie.

Qualifiés d'interface ville-port par Anne-Marie Donnet, Directeur de l'AURH , ils sont constitués de plusieurs entités dont le quartier de l'Eure, un quartier qui a l'air XIXe, où se cotoient habitat populaire, … friches industrielles et portuaires

 


ECHOS DES ASSOCIATIONS

Vigilance

Comme le montre les nombreuses pétitions et opérations médiatiques citées dans ces pages, les associations sont nombreuses à exprimer leurs inquiétudes face à la dilapidation du patrimoine historique de leur cité, ou même à saisir en référé le tribunal administratif .

 

"Halte à la destruction

du quartier juif de Budapest"

Titre d'un article de Jean-Pierre Frommer, président de l'Association des Mardis hongrois de Paris, paru dans Le Monde du 24 janvier 2008.

Construction d'un cinéma

en vis à vis du domaine du château de Fontainebleau classé MH et inscrit au Patrimoine mondial.

L'association Fontainebleau Patrimoine partage l'intérêt de développer des activités culturelles grand public en centre ville. Mais elle juge ce 4ème projet architectural, tant sur sur le plan de la volumétrie que du choix des matériaux (verre sablé, zinc et autres métaux...) inadapté à ce site exceptionnel.

http://patrimoine.blog.pelerin.info/2009/06/11/fontainebleau

http://sppef.free.fr

 

"Le brave génie des XVIIe, XVIIIe et même XIXe siècles prenait appui sur le bon sens et consistait à suivre les règles d'or ;

le médiocre d'aujourd'hui se veut libre de toute contrainte et ne demande qu'à inventer.

On voudrait bien qu'il invente, on n'est pas contre l'invention, on serait plutôt pour, si précisément elle n'était pas médiocre."

Jean Giono - les Terrasses de l'Ile d'Elbe

 


Pétition de Pro-Fribourg en faveur de la valorisation du patrimoine architectural des 19e et 20e siècles en ville de Fribourg

et de son intégration dans les stratégies de planification urbanistique en cours.

 Pro Fribourg prie les membres du Conseil communal de la Ville de Fribourg et collaborateurs de l’Administration « de soutenir sans tarder des projets de recensement, de mise sous protection et de conservation de ce patrimoine, et non de le sacrifier, progressivement, à la seule et unique logique visant la facilité et la rentabilité à court terme ».

http://www.pro-fribourg.ch

 

Le Café patrimoine, une initiative de Paris Historique qui fait des émules notamment en Seine Maritime.

Depuis février 2006, ce lieu d'échange ouvert à tous a permis d'ouvrir des débats passionnés sur de nombreux thèmes « L'engagement des citoyens dans la sauvegarde du patrimoine de proximité », « Paris d'aujourd'hui et de demain », « Architecture contemporaine, quel patrimoine pour demain? », « Vivre heureux dans le béton » ... 

Le Café débat du jeudi 11 février 2010 sur « La patrimonialisation du logement social » animé par Elise Guillerm, Doctorante en histoire de l’art à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, a permis de réfléchir à la question de la reconnaissance d'une forme d'habitat qui a donné lieu à des réalisations emblématiques et pionnières trop souvent menacées de destruction, à l'instar de la Cité des Poétes de Pierrefitte.

Le quartier social des Poètes à Pierrefitte en voie d'être sauvé : arrêt des bulldozers par décision du tribunal administratif saisi en référé par l'association DOCOMONO qui, pour contrer la démolition a rappelé la mobilisation de 800 habitants et de grands noms de la profession.

www.archi.fr/docomono/fr 

 

Paris Historique titre son bulletin du 1er semestre 2009

"La grande débacle du patrimoine"

Cependant l'association se réjouit d’avoir obtenu gain de cause sur la majeure partie des aménagements prévus pour l'hötel Lambert

qu’elle avait remis en cause.

www.paris-historique.org

 

Sauvegarde et avenir de Troyes

s'inquiète des modalités de conduite du chantier de restauration d'un hôtel particulier situé face à la cathédrale

 aucune couverture provisoire n’a été installée pour protéger des bâtiments fragiles, notamment, le cellier Saint-Pierre.

www.sauvegardeetavenir.free..fr

 

Pétition de l'Association pour le Renouveau du Vieux Dijon qui exprime sa réprobation face à la mise en vente par la Ville des fleurons de son patrimoine

« L’annonce du passage en mains privées des hôtels Aubriot et Chambellan, il y a un an, avait suscité une vive émotion dans notre ville. Nul doute qu’il en sera de même face à la cession de ce bel immeuble du XVIe siècle, emblématique du Dijon ancien, la célèbre Maison des Cariatides de la rue Chaudronnerie ... »

contactdijonpatrimoine@gmail.com

http://dijon-patrimoine.blogspot.com

 

Savoir-faire, formation et chantiers de jeunes ...

 

Maisons paysannes de France organise des stages de formation sur la construction et à la réhabilitation écologique du bâti ancien, dans le respect de ses caractéristiques architecturales et de son environnement, destinés à des professionnels. L'atelier du 26 mars dernier qui a eu lieu à Montauban en partenariat avec la FNASSEM avait pour thème : Bâti ancien et économies d'énergie. Programme 2010 sur

http://www.maisons-paysannes.org

 

Chantiers de bénévoles, en France et à l'étranger , voir www.rempart.com

dans la région PACA, voir www.apare-gec.com


SOS Patrimoine en danger :

la chapelle de l'Île Barbe, silhouette familière du paysage lyonnais est dans un triste état, bien qu'elle soit classée Monument Historique.

 

Voir le site de la commission Lyon patrimoine créée récemment par Renaissance du Vieux Lyon pour étendre son action à l'ensemble du Site Inscrit au Patrimoine mondial.

www.lyon-patrimoines.org

 

L'hôtel Dieu, cœur de Lyon et des Lyonnais... fait l'objet d'une consultation liée au prochain départ des activités de santé des Hospices Civils de Lyon, sans concertation avec les nombreuses associations concernées par le projet.

Or cet ensemble fait partie du périmètre inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco.

Pour Renaissance du Vieux Lyon qui se fait l'écho de tous les lyonnais sa réhabilitation doit être portée par une ambition et non pas par le calcul de la meilleur rentabilité du m2...

www.lyon-rvl.com

 

Des prix

Comme chaque année, Patrimoine Rhônalpin, Maison Paysannes de France, la FNASSEM, la Fondation du Patrimoine décernent des prix pour des restaurations réalisées dans les règles de l'art . Voir dossier sur leur site.

 

Des fêtes 

Pour les 80 bougies d'Annie Neyret, la grande dame du Vieux Lyon, une fête grandiose à l'initiative de la Renaissance du Vieux Lyon, et bien sûr d'Annick Lioud, nouvellement élue présidente de l'association.

Bon anniversaire Annie !


Relations entre associations

L'association de Prague "Klub Za Starou" qui entretient des liens étroits avec Paris Historique, s'efforce de faire face aux conséquences humaines et patrimoniales de l'attractivité touristique du centre historique de Prague…

 

Depuis 2008, l'association Montferrand Renaissance se mobilise à l'occasion de la commémoration du 150e anniversaire de la mort d'Auguste Ricard de Montferrand, un architecte français à Saint-Petersbourg, autour de nombreux événements: colloque, voyage à Saint-Petersbourg, exposition, conférence ... Elle a collaboré à l'élaboration du catalogue de cette exposition qui, dans le cadre de l'année France Russie est présentée à Saint-Petersbourg.

 

Juin 2009 Accueil chaleureux de Dany Jullien par Elena Tarkhanova, Vice Présidente de Helenika Center – Saint-Petersbourg, avec laquelle Pro Fibourg et Civitas Nostra ont longtemps entretenu des échanges fructueux: intervention d'Elena au colloque de Lyon en 1995, intervention d'artisans de St Petersbourg dans la restauration d'un plancher marquetté d'un immeuble fribourgeois ...

 

- Visite du Château Michel en cours de restauration, avec Vladimir Poutchkov, conservateur du Château Michel, succursale du Musée Russe.

 

- Dans le cadre grandiose des jardins et salons privés de la galerie Cameron du palais de Tsarkoye Selo, une exposition de porcelaines russes, organisée par madame Galina Tzvetkova, Présidente de la Manufacture impériale de porcelaine de Saint-Petersbourg (IFZ)...

 

BIBLIOGRAPHIE

Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager

Un dialogue d'avenir ?

"La pierre d'angle", revue des Architectes des Bâtiments de France n° 51/52 - 2009.

Abonnement (3 numéros/an) 30 €

Contact Françoise Laurent Tel. 05 56 51 93 90

 

A l'heure où l'avis conforme de l'ABF en ZPPAUP est menacé de supression, il est bon de rappeler les raisons du succès de cet outil de développement urbain mais aussi que, sur le terrain, les modalités de son application doit tenir compte des particularités de chaque situation, ce qui implique l'arbitrage d'un juge neutre et aux compétences reconnues ...

A noter :

- le n° 43 consacré au Patrimoine de proximité pour lequel la Fondation du Patrimoine déploie des actions de sauvegarde concrètes et efficaces.

- le n°44 d'avril 2007 sur l'Habitat Social, une bonne introduction au débat sur la patrimonialisation de bâtiments en mal de reconnaissance, thème débattu lors du colloque Civitas Nostra du Havre.

 

En pleine lumière - Le Havre

Textes et photos de Vincent Duteurtre

Ed. Gallimard - Juin 2006 - 29,9 €

L'auteur qui, après ses études d'architecte est retourné dans sa ville natale, nous guide à la découverte d'un univers où règnent la créativité et l'innovation.

 

Le Havre, un port, des villes neuves

Claire Etienne-Steiner

Editions du Patrimoine 2005 -368 p - 54 €

 

Patrimoine culturel européen - volume II, Examen des politiques et de la pratique.

Robert Pickard 2003 - 130 p - 10 €

L'auteur analyse comment le Conseil de l'Europe met en synergie un ensemble de politiques visant à promouvoir le patrimoine culturel de l'Europe en tant qu'instrument de dialogue interculturel et d'amélioration du cadre de vie.

 

Construire autrement

Patrick Bouchain

Ed. Actes Sud,

collection l'impensé, 2006, 190 p., 30 €

L'auteur défend une architecture humaniste et libertaire. Pour lui, l'architecture, c'est transformer l'existant en l'adaptant aux besoins d'un nouvel usager. Construire un bâtiment neuf constitue un acte autoritaire...

 

Pour les passionnés de stratégies urbaines, les ouvrages d'Alain Bourdin, ancien président de Civitas Nostra, apporte un éclairage prospectif sur un monde en mutation

- Mobilités et écologies urbaines

Ed. Descartes - juin 2007

- Du bon usage de la ville

Ed Descartes &Cie- juin 2009

- Projets et stratégies urbaines

Ed Parenthèses- Mars 2009

 

Le patrimoine en question

Anthologie pour un combat .

Françoise Choay Col. La couleur des idées . Ed. Le Seuil

 

Actes de colloque

 

Structures en bois dans le patrimoine bâti - Actes du colloque de Metz 2008

Les cahiers d'Icomos France - 132 p - 27 euros

 

Préservation du patrimoine et économies d'énergie

Actes du séminaire européen - Paris 2008

Les cahiers d'Icomos France - 16 p - 17 euros

Mél : icomos.france@wanadoo.fr

Tél. 01 45 55 19 07

Evénements 

Dimanche 20 juin

10 e Journée du Patrimoine de Pays & Journée des Moulins

Thème 2010 : Dates et personnages

Evolution d'une maison, du village, de la ville au fil des siècles, les influences, les traces de l'histoire et celle des habitants, les techniques et les savoir-faire traditionnels ...

Contact: FNASSEM

http://www.associations-patrimoine.org

Mèl: contact@associations-patrimoine.org

 

17 au 20 novembre - Avignon

"Vivre, rêver, créer la ville et les paysages avec la biodiversité"

9e rencontre du réseau Volubilis

http://www.volubilis.org

 

4 au 7 novembre - Paris

Salon International du Patrimoine

"Le patrimoine méditerranéen"

www.patrimoineculturel.com

 

CIVITAS NOSTRA

Siège social : 13 rue de Brazza 76000 ROUEN

 

Contact :

Dany Jullien

Tel. +33 (0)1 45 20 39 90

Courriel : dany@jullien.biz

 

http://www.civitas-nostra.eu

 

Cotisations

 

• Associations

    de moins de 50 membres  20 €

    de 51 à 100 membres          30 €

    de 101 à 200 membres        45 €

    de 201 à 500 membres        60 €

    de plus de 500 membres    75 €

 

• Membre individuel            15 €

 

Le règlement des cotisations est à adresser à :

Jacqueline Bergère,

14 rue des Pinsons

74360 Vaires-sur-Marne

 

CIVITAS NOSTRA

adhère à la fédération

Patrimoine Environnement (FNASSEM)

www.associations-patrimoine.org

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article